Rencontrez nos pains

Rencontrez nos pains...

Leurs compositions
Leurs spécialités
Leurs suggestions
Et... les secrets de leur fabrication !

Les farines ont été
sélectionnées chez
le Maître meunier Chevalier
à Cossonay (VD)

moulin artisanal indépendant.

 

 

Le pain clair (ou mi-blanc)


Composition

Farine de froment à 77% d'extraction du grain, eau, sel de roche, levain naturel et levure de bière.

Dégustation

Croûte fine et dorée, mie douce et moelleuse sans trop d'acidité.

Suggestion

Accompagne tous les plats. Grillé ou nature, il est le pain le plus consommé des romands ! En outre, le chasselas lui va comme un gant.

Variations

Il se décline sous différentes formes :

[haut de page]

 

Le pain bis (ou noir)


Composition

Farine de froment à 82% d'extraction du grain, eau, sel de roche, levain naturel et levure de bière.

Dégustation

Croûte fine et enfarinée, mie tendre, irrégulière et légèrement acidulée.

Suggestion

Fruits secs et fromages l'accompagnent à merveille. C'est le pain le plus apprécié outre-Sarine. Le vin rouge corsé et de caractère lui fera honneur.

[haut de page]

 

Le pain de campagne


Composition

70% de farine de froment et 30% de farine de seigle se mélangent au petit lait, eau, sel de roche, levain naturel et levure de bière.

Dégustation

Croûte épaisse et craquante; sa mie est fondante, régulière avec un soupçon d'acidité en bouche. Bonne conservation.

Suggestion

Avec des crudités, du poisson grillé et/ou du fromage, par exemple du vacherin. Un chardonnay en fût soulignera son côté rugueux.

[haut de page]

 

Le pain d'épeautre bio


Composition

70% de farine d'épeautre et 30% de farine complète de froment, eau de source du village, sel de Guérande, levain naturel.

Dégustation

Croûte relativement dure qui ramollit avec le temps, la mie grise et irrégulière est collante. L'épeautre donne une pointe d'amertume qui le différencie du froment. Conservation excellente.

Suggestion

Parfait avec les fromages corsés comme la tête de moine ou un vieux vacherin fribourgeois. Toasté, il révèle des saveurs insoupçonnées. Des vins rouges chargés et capitaux seront à la hauteur !

[haut de page]

 

Le pain « maison »


Composition

Le mélange est un secret ! La farine est moulue chaque semaine sur meule de pierre par un ami agriculteur qui a sélectionné son froment exclusivement pour Fleur de Farine.

Dégustation

La croûte est tenace, alors que la mie embaume le nez et le palais avec des parfums sortis tout droit des champs. Très bonne conservation.

Suggestion

Charcuterie fumée, miel, coquillages, crustacés ou simplement beurré, il restera authentique même avec des vins très complexes !

[haut de page]

 

Le pain aux noix


Composition

Pâte de pain de campagne mélangé délicatement avec 20% de son poids en noix préalablement trempées pour en réduire l'aigreur.

Dégustation

Bonne croûte croustillante, mie assez dense entremêlée du croquant des noix. Excellente conservation.

Suggestion

Délicieux avec des fromages bleus, du raisin ou seul. Tout simplement du biscuit ! Les vins fruités formeront un bel équilibre avec son goût légèrement aigrelet.

[haut de page]

 

La fabrication des pains de Fleur de Farine


Le pétrissage

A l'aide d'un pétrin à spirale, il peut durer de 20 à 40 minutes selon le résultat désiré. Toujours en vitesse lente, ce qui ne provoque pas d'échauffement, respectant ainsi la qualité des matières premières.

La fermentation

Le temps de repos varie selon les pains de 4 heures jusqu'à 8 heures pour le lève-tard. Toutes les pâtes sont fabriquées avec des levains naturels de manière à obtenir plus de goût; une meilleure conservation et une utilisation modérée de levure de bière (micro-organisme vivant de l'espèce Saccharomycètes Cerevisiae).

Le façonnage

Chaque pain est soigneusement pesé et façonné à la main. La « patte » du boulanger peut amener certaines irrégularités (bouts pointus, trous dans la mie) mais c'est sa signature et l'authenticité d'une oeuvre créée artisanalement !

La cuisson

De façon traditionnelle elle se pratique dans un four à sole en pierres composites réfractaires.
Chaque type de pain nécessite une cuisson appropriée. Adjonction de vapeur pour les croûtes
fines, cuisson plus lente pour les plus épaisses. A chaque pain sa cuisson sachant que l'humeur et la concentration du boulanger y tient un rôle prépondérant.

Le levain naturel

Pâte composée de ferment, de seigle et d'eau. Soumise à une fermentation naturelle acidifiante grâce à une adjonction d'oxygène renouvelée sur plusieurs cycles; elle assure la levée et donne plus de goût.

[haut de page]

 

Le week-end, nous vous proposons également...


Tous ces pains peuvent être réalisés sous forme de ballons d'environ 50 grammes.

Pain aux figues

Délicieux avec du chèvre ou du foie gras !

Pain bâlois

Croûte bien grillée qui rappelle le caramel.

Pain au curry

Accompagne la cuisine exotique.

Pain aux olives et tomates séchées

Idéal pour l'apéritif.

Pain de sarrasin

Avec son arrière-goût de noisette.

Pain de seigle

Le « must » pour les parois intestinales.

Pain complet

Avec des graines de lin, tournesol et courge.

Pain tessinois

Avec sa mie fondante et moelleuse.

La tresse au beurre

Incontournable tradition du dimanche !

[haut de page]

 

Sur commande


[haut de page]

 

Les spécialités de Pains de fête


Font également parties de notre fabrication au moment voulu !

[haut de page]

Abbatiale de Romainmôtier
Fleur de Farine
Rue du Bourg
1323 Romainmôtier
Tél. 024 453 16 06

Ouvert du mercredi
au dimanche
de 6h. à 19h.